vendredi 11 juillet 2014

Les timbres

Qu'est-ce que c'est?

Des morceaux de bois carrés de couleurs différentes représentant les symboles et les quantités du système décimal : des timbres verts notés "1" pour les unités, des timbres bleus notés "10" pour les dizaines, des timbres rouges notés "100" pour les centaines et des timbres verts notés "1000" pour les unités de mille.

Des lignes hiérarchiques reprenant les couleurs des différents catégories : une ligne verte à droite pour les unités, une ligne bleue à sa gauche pour les dizaines, puis une ligne rouge à sa gauche pour les centaines et enfin une ligne verte tout à gauche pour les unités de mille.

Pour quel âge / quelle classe?

D'après la progression Montessori, ce matériel s'utilise à 5 ans.
Dans le cadre d'une mise en œuvre dans l'éducation nationale, ce matériel peut s'utiliser dés le CP.

Quels pré-requis?

Les perles dorées ici, les grands symboles ici, l'association des deux ici, la magie du nombre ici.

Dans quels buts? Quelles compétences des IO 2008?

Connaître (savoir nommer) les nombres entiers naturels.

Comment?

1. On place les boîtes dans l’ordre. De gauche à droite : les milliers (en vert), les centaines (en rouge), les dizaines (en bleu) et les unités (en vert).

On choisit une quantité en prenant un certain nombre (inférieur à 9) de timbres de chaque catégorie.


2. Puis on utilise les lignes hiérarchiques pour écrire le nombre correspondant. L'élève peut alors lire le nombre. 


3. Après avoir manipulé le matériel librement comme précédemment, l'élève peut s'entrainer seul avec les cartes autocorrectives.

Sur la carte, l'élève voit des  timbres  de  1000, 100, 10  et 1. ( ici 8 de “1000″, 3 de “10″, et 4 de “1″).


Sur  les lignes hiérarchiques, il écrit le nombre de  timbres en comptant les timbres de chaque catégorie.


Puis il retourne la carte pour se corriger.
Remarque : Ces cartes peuvent s'utiliser dans l'autre sens : l'élève lit le nombre en chiffres, puis dispose les timbres pour former cette quantité et enfin, retourne la carte pour se corriger.

Vous trouverez ce genre de cartes autocorrectives sur le site de "Loustics" ici.

Dami1 nous propose quelques cartes autocorrectives complémentaires. Elles sont ici.

Monptitfouillis en propose aussi. C'est .

Quelles suites?

L'addition statique avec les timbres ici


Ailleurs sur internet :

- Montessorimaispasque propose des cartes d'association sur les différentes manières d'écrire un nombre à 3 chiffres : chiffres, quantités, décomposition, lettres. C'est ici.
- "Madame E. vide son sac" présente comment elle a fabriqué ces timbres à coût réduit. C'est .



Pour retrouver les autres notions de mathématiques, c'est là.


Comment dire merci?




          

L'addition statique avec la banque

Qu'est-ce que c'est?

La banque des quantités (des perles pour les unités, des barrettes de 10 perles pour les dizaines, des carrés en bois pour les centaines et des cubes en bois pour les milliers).

Les grands symboles de 1 à 9 en vert, de 10 à 90 en bleu, de 100 à 900 en rouge. Mais aussi 2 ou 3 jeux de petits symboles utilisant les mêmes couleurs.

Des petits plateaux et un grand plateau.

Pour quel âge / quelle classe?

D'après la progression Montessori, ce matériel s'utilise à 4ans 1/2.
Dans le cadre d'une mise en œuvre dans l'éducation nationale, ce matériel peut s'utiliser dés le CP.

Quels pré-requis?

Les perles dorées ici, les grands symboles ici, l'association des deux ici, la magie du nombre ici, la mémorisation des tables d'addition ici.

Dans quels buts? Quelles compétences des IO 2008?

Connaître et utiliser les techniques opératoires de l'addition.

Comment?

1. Les élèves disposent le matériel :
 Les petits symboles (ici, deux jeux de symboles car nous allons additionner deux quantités) mais aussi les grands symboles que nous ne voyons pas sur la photo.

Petite erreur sur la photo : les symboles sont à l’envers! Il faut les unités à droite puis les dizaines à leur gauche et les centaines tout à gauche!

2. L'élève choisit une opération parmi les propositions.
 Puis chaque quantité est placée dans un petit plateau de part et d’autre du signe “+”.

3. "Additionner, c'est mettre ensemble". Donc l'élève met toutes les quantités dans le grand plateau, de l'autre côté du signe "=".
 Puis l’élève peut compter chaque catégorie de quantités, aller chercher les symboles correspondants et faire la magie du nombre pour trouver le résultat.

4. Quand l'élève a fait plusieurs opérations avec l'adulte ou un camarade, il peut passer aux cartes autocorrectives pour s'entrainer tout seul.
 Sur la carte, l’élève lit une addition.

 L’élève va chercher les quantités des deux nombres et les placent de part et d’autre du signe “+”.

 Puis il réunit les quantités et les trie par catégorie.


 Il va chercher les symboles correspondant à chaque catégorie puis fait la magie du nombre pour trouver le résultat.


 L’élève se corrige en retournant la carte. Il y trouve le résultat avec les quantités dessinées mais aussi le nombre écrit en chiffres.

Fichiers à télécharger :

Les cartes autocorrectives : pour les CP (i.e. avec des nombres inférieurs à 100) et pour les CE1 (avec des nombres à 3 chiffres)
J'ai fait le choix de ces cartes pour respecter les programmes de l'éducation nationale et j'avais aussi une contrainte matériel (je n'avais pas les cubes de mille en plusieurs exemplaires pour aborder les nombres à 4 chiffres). 

Dami1 nous propose des cartes autocorrectives. Elles sont ici.

Quelles suites?

L'addition statique avec les timbres ici.





     

La magie du nombre

Qu'est-ce que c'est?

Les quantités : 9 perles pour les unités, 9 barrettes de 10 pour les dizaines, 9 carrés de 100 pour les centaines et 1 cube de 1000.
Les grands symboles verts de 1 à 9, puis bleus de 10 à 90, puis rouges de 100 à 900 et un vert pour 1000.

Pour quel âge / quelle classe?

D'après la progression de Montessori, ce matériel s'utilise à 5 ans.
Dans le cadre d'une mise en œuvre dans l'éducation nationale, ce matériel peut s'utiliser dés le CP.

Quels pré-requis?

Les perles dorées ici, les grands symboles ici, l'association des deux ici, la table de Seguin 1 ici, la table de Seguin 2 ici

Dans quels buts? Quelles compétences des IO 2008?

Connaître (savoir nommer) les nombres entiers naturels.

 

Comment?


1. Dans un premier temps, on pose une quantité sur la table (ici “7 plaques de 100, 3 barres de 10 et 8 unités”).

2. Puis l’élève va chercher les symboles correspondant à ces quantités.

3. Enfin, la magie du nombre consiste à aligner tous les symboles sur la droite. On obtient alors le nombre correspondant à la quantité initiale (ici “sept cent trente huit”).

Remarque : c'est pour faciliter cette étape que les grands symboles sont découpés avec une pointe sur la droite. Ainsi, l'alignement des symboles se fait plus simplement pour les élèves.

4. Après avoir fait plusieurs "magies du nombre" avec un adulte ou un camarade, l'élève peut s'entrainer seul avec des cartes autocorrectives.
 Sur la carte, une quantité est dessinée (ici “1 centaine, 3 dizaines et 4 unités).

 L’élève part chercher les symboles correspondant à chaque catégorie (ici “100, 30 et 4″).

 Puis il fait la magie du nombre en décalant tous les symboles sur la droite. Il peut alors lire le nombre.

 Puis il se corrige en retournant la carte.


Fichiers à télécharger

Dami1 nous propose ses cartes autocorrectives. Elles sont .



Vous trouverez ce genre de cartes autocorrectives en téléchargement sur le site de "loustics" ici.


Vous en trouverez aussi chez dysmoizazou: ici

Vous trouverez aussi des cartes chez "graines de livre" ici


Remarque : pour travailler la compétence "savoir comparer des nombres jusqu'à 9999", il est possible d'utiliser des cartes à choix multiples. Sur le haut de la carte, on peut proposer 2 quantités dessinées, ou bien 2 nombres. Puis en bas de la carte, l'élève trouve les 3 propositions : <, > ou =. Il met la pince à linge sur le signe qui convient. Puis il retourne la carte pour vérifier s'il y a un point de couleur à cet endroit.


Quels compléments ?


Pour travailler l'écriture en lettres des nombres, Crapouillotage propose des étiquettes mots. C'est .

Quelles suites?

Les opérations avec la banque des quantités (l'addition ici)


Pour retrouver les autres notions de mathématiques, c'est là.

Comment dire merci?



         

mercredi 9 juillet 2014

Le change

Qu'est-ce que c'est?

Les quantités : des perles pour les unités, des barrettes pour les dizaines, des carrés pour les centaines.
Les grands symboles verts pour les unités de 1 à 9, bleus pour les dizaines entières de 10 à 90, puis rouges pour les centaines entières de 100 à 900.

Remarque : on aurait pu aller au-delà de 999 en utilisant des cubes de 1000 et les grands symboles verts des unités de mille.


Pour quel âge / quelle classe?

D'après la progression Montessori, ce matériel s'utilise à 5 ans.
Dans le cadre d'une mise en œuvre dans l'éduction nationale, ce matériel peut s'utiliser dés la fin du CP.

 

Quels pré-requis?

Les perles dorées ici, les grands symboles ici et l'association des deux ici.

Dans quels buts? Quelles compétences des IO 2008?

Connaître les nombres jusqu'à 999 : pratiquer des règles d'échange entre les catégories.


Comment?


1. Dans un premier temps, l'élève réalise des échanges à partir d'une quantité proposée par l'adulte.
 Ici, 3 centaines, 4 dizaines et 13 unités.

L'élève commence par compter les unités. Il y en a 13. Il peut donc changer 10 unités contre une dizaine. Puis il compte les dizaines et fait, si besoin, le change avec les centaines.

Quand tous les changes ont été faits, l'élève cherche les grands symboles correspondants à chaque catégorie.

 Enfin, il fait la magie du nombre pour lire le nombre correspondant à la quantité du départ.


2. Pour s'entrainer de manière autonome, l'élève peut ensuite utiliser des cartes autocorrectives.

 Au recto, l'élève voit une quantité qu'il prend dans la banque.


 Puis il effectue les changes nécessaires jusqu'à pouvoir prendre les symboles de chaque quantité et faire la magie du nombre.

 Puis l'élève se corrige en retournant la carte où il peut voir le nombre écrit en chiffres mais aussi la quantité représentée après les changes (les ronds pour des unités, les barres pour des dizaines et des carrés pour les centaines.

Vous trouverez ce genre de cartes autocorrectives sur le site de "Loustics" ici.

Quelles suites?

Les opérations avec des retenues